La vie à l’atelier

La vie à l’atelier, une manière artisanale de gérer vos commandes. Un travail sur mesure avec votre propre choix de design et de couleurs, qui seront, repensés par l’artiste grâce à sa sensibilité, son savoir faire et son expérience.

Lissé, glacé, coloré, mêlé à de la résine ou moulé dans la silicone, il prend la forme d’objets (vasques, bougeoirs, coupelles) ou de meubles (fauteuils, bancs, chaises, tables).
Ouvert à toutes nouvelles expériences, Francesco Passaniti crée selon votre envie et donne au béton son titre de noblesse.

Le béton continue de stimuler la créativité. Rien n’empêche d’explorer de nouvelles formes jusqu’au plus baroques, de prendre des empruntes de tissus, de cuirs, de bois, de dentelles, d’y introduire de nombreux matériaux marbre, perles de verre ou encore la lumière ou la transparence avec les fibres optiques et de faire naître l’idée du béton translucide. De nouvelles pistes se dessinent. La photographie se transpose à sa surface.

Le béton bénéficie d’attentions soutenues des industriels, des pré-fabricants, des façonneurs et des artisans car il représente le matériau de la contemporanéité et offre de vastes possibilités de création et d’innovation.
Le design béton est en phase de généralisation et c’est aussi le sens de notre travail.

Francesco Passaniti et le béton

Il y a une vingtaine d’années, quand une grande partie de son activité était le bâtiment, Francesco Passaniti commença à proposer le béton comme matériau de finition à part entière. A l’époque, cette pratique n’était pas courante. Grâce à sa persévérance et à son savoir faire, Francesco Passaniti devient le précurseur de l’utilisation du béton dans la maison.

Vous avez déjà entendu parler du béton ciré ! Mais saviez vous que ce nom vient du travail de Francesco Passaniti ? Avant de se lancer dans le béton, il était une habile entrepreneur qui réalisait les sols vénitiens en granulats de marbre. A la fin de la mise en œuvre de ces sols, on appliquait une cire pour tonifier la couleur et nourrir la matière. Après deux ou trois interviews ou Francesco Passaniti expliquait aux journalistes qu’il mettait de la cire sur les sols en fin de mise en œuvre, l’une d’entre elles, a parlé la première fois de béton ciré.

Francesco Passaniti travaille avec le béton fibré à ultra haute performance (BFUP).
Le Ductal de chez Lafarge utilisé par Francesco Passaniti devient une œuvre d’art dans nos lieux de vie en étant tissé, non poreux et ultra performant en tout points de vue. Il peut être pigmenté à l’aide de pigments naturels qui les préservent des UV et en fait là encore un matériau d’exception.
Les BFUP, type DUCTAL ou EFFIX, sont des bétons conçus pour être mis en œuvre pour des moulages, c’est à dire que tous les objets, dalles de sol, panneaux muraux, etc… et quelque en soit la taille, sont réalisés dans des moules.

Le béton fibré à ultra hautes performances (BFUP) est devenu un matériau minéral unique et incontournable dans le domaine de l’architecture et du design.

En 1996, Francesco Passaniti avait déjà introduit la fibre optique dans des tables. Suite à l’introduction de la fibre optique dans le béton, il crée le béton translucide qu’il présente par une lampe à Maison et Objet sans avoir pris la précaution de déposer le brevet auparavant. Ce qui lui a valu d’être dépossédé de cette invention par un architecte hongrois.

Ces nouveaux bétons nous permettent maintenant de réaliser des ouvrages toujours plus techniques qui allient minéralité et résistance.
Il devient donc un matériau d’élite auprès des architectes car il permet de réaliser des surfaces jusqu’à 6 fois plus légères qu’avec des bétons armés traditionnels.

Cette matière polymorphe introduit une note de minéralité dans nos plus beaux intérieurs.